évertuer


évertuer

évertuer (s') [ evɛrtɥe ] v. pron. <conjug. : 1>
soi esvertuer 1080; de é- et vertu « courage, activité »
Faire tous ses efforts, se donner beaucoup de peine. s' appliquer, s'échiner, s'efforcer, s'escrimer, fam. s'esquinter, s'ingénier, se tuer. S'évertuer à expliquer, à démontrer qqch. L'orchestre « s'évertuait à jouer un tango pour un unique couple de danseurs » (Martin du Gard). « Lorsqu'on s'évertue contre une porte close, vient un moment où l'envie vous prend de la casser » (Sartre).

évertuer (s')
v. Pron. Faire beaucoup d'efforts. S'évertuer à expliquer qqch.

évertuer (s') [evɛʀtɥe] v. pron.
ÉTYM. 1080, soi esvertuer, Chanson de Roland; de é-, vertu « courage, activité », et suff. verbal.
S'évertuer à… : faire tous ses efforts, se donner beaucoup de peine. Appliquer (s') à, batailler (pour), battre (se) pour, chercher (à), efforcer (s') de, épuiser (s') à, escrimer (s') à, essayer (de), lutter (pour), peiner (pour), tâcher (de), tuer (se) à. || S'évertuer à expliquer, à démontrer qqch. (→ Dialecticien, cit. 4).S'évertuer contre qqn, sur qqn; contre qqch., sur qqch. Acharner (s') [contre], combattre.
1 Lorsqu'à la bien chercher (la rime) d'abord on s'évertue,
L'esprit à la trouver aisément s'habitue (…)
Boileau, l'Art poétique, I.
2 Aussitôt le reste de son clergé s'empresse, s'évertue, s'acharne autour d'un ennemi qu'il croit terrassé. Petits et grands, tout s'en mêle (…)
Rousseau, Lettre à Mgr de Beaumont.
3 Je me suis donc évertué à lui peindre le simple bonheur plus méritoire que le tourment, et très difficile à atteindre.
Gide, les Faux-monnayeurs, III, XII.
4 L'orchestre lointain, composé d'un piano et d'un aigre violon, s'évertuait à jouer un tango pour un unique couple de danseurs (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. V, p. 241.
5 Lorsqu'on s'évertue contre une porte close, vient un moment où l'envie vous prend de la casser.
Sartre, Situations I, p. 205.
Absolt, vx. Se démener, se remuer. || Allons, qu'on s'évertue ! Dégourdir, cit. 6.
6 Elle part, elle s'évertue;
Elle se hâte avec lenteur.
La Fontaine, Fables, VI, 10.
7 Les esprits créateurs avaient dû lutter de nouveau, lutter cette fois, pied à pied, contre un mascaret de sottise et d'ignorance, s'évertuer dans la cohue, livrer leurs œuvres palpitantes de passion à la risée de ces gens qui, selon le mot de Flaubert, ne savent que penser bassement.
G. Duhamel, la Défense des lettres, II.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • évertuer (s') — ⇒ÉVERTUER (S ), verbe pronom. A. Vieilli, absol. S agiter, bouger, remuer. Si tu es las d être debout, je suis las d être assis; il faut que je m évertue en plein air (MUSSET, Fantasio, 1834, I, 2, p. 186). Après le dîner, on nous [les enfants]… …   Encyclopédie Universelle

  • évertuer\ s' — évertuer (s ) [ evɛrtɥe ] v. pron. <conjug. : 1> • soi esvertuer 1080; de é et vertu « courage, activité » ♦ Faire tous ses efforts, se donner beaucoup de peine. ⇒ s appliquer, s échiner, s efforcer, s escrimer, fam. s esquinter, s ingénier …   Encyclopédie Universelle

  • ÉVERTUER — (S ). v. pron. S exciter soi même et faire effort pour se porter à quelque chose de bon, de louable, de convenable. Il s est évertué pour se tirer de la misère où il était. Il a beau s évertuer pour se tirer d affaire, il n y peut parvenir. Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ÉVERTUER (S’) — v. pron. S’exciter soi même et faire des efforts pour arriver à quelque résultat ou à quelque chose que l’on fait péniblement. Il a beau s’évertuer pour se tirer d’affaire, il n’y peut parvenir. Il languissait dans l’oisiveté, mais à la fin il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • evertuer — S evertuer. v. n. pass. S efforcer, prendre peine. Les paresseux ne gagnent rien, il faut s evertuer. prenez courage, evertuez vous. il languissoit dans l oisiveté, mais à la fin il s est evertué …   Dictionnaire de l'Académie française

  • evertuer — s Evertuer, Niti, Conari …   Thresor de la langue françoyse

  • évertuer — (S ) vp. => Tourmenter (Se) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • s'évertuer — évertuer (s ) (é vèr tu é) v. réfl. 1°   Faire vertu, faire effort pour arriver à quelque chose de louable ; s efforcer de. •   Il n est pas digne d un chrétien de ne s évertuer contre la mort qu au moment qu elle se présente pour l enlever,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • s'évertuer — ● s évertuer verbe pronominal (de vertu, courage) Faire de gros efforts, prendre beaucoup de peine pour faire quelque chose : Il s évertua à cacher la vérité. ● s évertuer (synonymes) verbe pronominal (de vertu, courage) Faire de gros efforts,… …   Encyclopédie Universelle

  • escrimer — (s ) [ ɛskrime ] v. pron. <conjug. : 1> • XVIIe; intr. 1534; de escrime 1 ♦ Se servir de qqch. comme d une épée contre qqn; se battre. « Le chat était souvent agacé par l oiseau : L un s escrimait du bec, l autre jouait des pattes » (La… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.